Autocollant ou magnet angles morts Agrandir l'image

Autocollant ou magnet angles morts (officiel)

Neuf

Autocollant ou magnet angles morts.

Format officiel : 17*25 CM
Délai fabrication + envoi : 3 à 5 jours ouvrés
Tarifs dégressifs à partir de 3 pièces
Devis par mail : stickers-autocollants@live.fr

Caractéristiques :
- Durée de vie 7 ans et plus,
- Résiste aux UV et pluies,
- Peut se coller sur toutes surfaces lisses et propres ou support métalique.

Plus de détails

1,90 €

  • autocollant
  • magnet

En savoir plus

Le dispositif de signalisation des angles morts entrera en vigueur dès le 1er janvier 2021. Celui-ci concerne principalement les véhicules dont le poids total autorisé en charge (PTAC) excède le seuil de 3,5 tonnes, ou plus précisément les poids lourds, et vise à renforcer la protection des usagers les plus vulnérables. Faisons un point sur cette nouvelle règlementation qui entre en vigueur sous peu.

En quoi consiste le dispositif des angles morts ? Quel est son but ?

Dans son véhicule, le conducteur dispose de plusieurs champs de vision naturels qui sont complétés par les rétroviseurs. Certaines zones sont cependant inaccessibles à sa vue, et ce sont ces parties-là que l'on appelle les « angles morts ». Lorsque les autres usagers se situent dans ces espaces, le conducteur ne peut pas les voir.

Comme le stipule l'article L-313-1 du Code de la route introduit par l'article 55 de la loi n°2019-1428 du 24 décembre 2019 d'orientation des mobilités, ces angles morts devront faire l'objet d'une signalisation spécifique sur les poids lourds à compter du 1er janvier 2021. C'est une signalétique visant à matérialiser tous les angles morts des véhicules de façon à permettre aux autres usagers circulant sur la voie publique, essentiellement ceux qui sont les plus vulnérables (piétons, cyclistes, motards et autres utilisateurs de véhicules personnels), de mieux les appréhender.

Cette obligation est née du fait que bien des usagers de la route ne sont pas encore conscients des limites du champ de vision des conducteurs de poids lourds. Une telle situation entraîne des accidents graves et parfois mortels, par exemple lorsque le conducteur freine brusquement alors qu'un cycliste ou un motard est présent à l'arrière de son véhicule.

L'arrêté interministériel fixant chaque modalité de cette nouvelle règlementation n'est pas encore définitif, ce qui signifie que certains changements pourraient s'opérer. Sa version définitive ne fera l'objet d'une publication officielle qu'en janvier 2021. Celle-ci précisera tous les modèles de véhicules admis, les conditions d'apposition de la signalétique angle mort et les dérogations de positionnement.

Qui doit s'y conformer ?

Les propriétaires ou les conducteurs de véhicules dont le PTAC excède 3,5 tonnes sont dans l'obligation de les équiper d'un autocollant angles morts. Quasiment tous les poids lourds sont jusqu'à aujourd'hui concernés par le dispositif, à savoir les camions, les autobus ainsi que les autocars. Seuls les véhicules forestiers et agricoles, les véhicules d'intervention des services gestionnaires des autoroutes ou routes à deux chaussées et les engins de service hivernal sont exclus du champ d'application du décret. La raison est que ces véhicules n'ont pas pour vocation de circuler dans les milieux urbains denses.

Où placer les signalétiques angles morts ?

La signalétique destinée à matérialiser l'angle mort ne doit pas entraver la visibilité des plaques et les inscriptions règlementaires du véhicule sur lequel elle est apposée, mais également celle des feux et appareils de signalisation. Conformément au décret, tous les véhicules concernés doivent matérialiser leurs angles morts à travers une signalétique placée sur leur face arrière, à droite du plan longitudinal.

Pour le cas des semi-remorques, l'autocollant ou le magnet angles morts doit être apposé :

  • À gauche et à droite du véhicule tracteur dans le premier mètre derrière le pivot d'attelage,
  • À gauche et à droite de la remorque dans le premier mètre de la partie carrossée.

Quant aux autocars et autobus, la signalisation doit se coller dans le premier mètre avant chaque tronçon, à gauche et à droite et hors surfaces vitrées.

Dans tous les cas, la hauteur de pose à respecter va de 0,9 mètre à 1,5 mètre du sol de façon à ce que les autres usagers puissent apercevoir facilement les stickers signalétiques pour camion. Au cas où un véhicule à moteur ou un véhicule remorqué serait dans l'impossibilité technique de respecter cette prescription, les signalisations doivent se coller à une hauteur la plus proche possible de celle prescrite par le décret, mais dans la limite de 2,1 mètres.

En ce qui concerne les véhicules équipés de systèmes de vision directe se trouvant au niveau des portes vitrées ou du bas des portes, la hauteur à respecter doit tourner autour de celle imposée, dans la limite de 3 mètres. En l'occurrence, les autocollants ou magnets angles morts doivent se placer à l'avant du véhicule.

En outre, les conteneurs, les tracteurs pour semi-remorques, les portes-voitures, les camions-citernes, les dollys… ne peuvent pas techniquement respecter les critères de positionnement de la signalisation arrière. Dans ce cas, l'autocollant ou le magnet pour angles morts doit être apposé dans une zone compatible avec leurs caractéristiques techniques.

Quelle sanction pour les contrevenants ?

Le non-respect de cette nouvelle règlementation est sanctionné par une contravention de 4e classe, laquelle est définie par une amende forfaitaire de 135€ qui peut être majorée ou minorée et s'accompagne d'une perte de 1 point à 6 points sur le permis de conduire.

Avis

4 autres produits dans la même catégorie :

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis

Follow us on Facebook